Les nouveaux dangers du plastique

Un poisson fait de plastique sur la plage. Par Adam Smith / https://www.pexels.com/fr-fr/photo/sable-poisson-pollution-litiere-6169150/ Par Adam Smith / https://www.pexels.com/fr-fr/photo/sable-poisson-pollution-litiere-6169150/

À l’heure où les conclusions du GIEC sont de plus en plus accablantes, de récentes découvertes mettent à jour les nouveaux dangers de la pollution plastique pour l’environnement global. Alors que les variations climatiques et la dégradation des océans ont longtemps été traitées indépendamment, une étude internationale suggère que les deux sujets sont intimement liés. Les experts appellent à agir pour faire face aux nouveaux fléaux du plastique dont la production s’apprête à augmenter de façon considérable dans les années à venir.

Le plastique est omniprésent, des abysses aux sommets les plus hauts, en passant par l’air que l’on respire. Les experts mettent en lien la pollution qu’il génère et sa production jusqu’à sa diffusion à toutes les échelles de notre environnement.

De nouveaux risques pour les écosystèmes marins vulnérables

Comme présenté sur la figure ci-dessous, la pollution plastique se diffuse depuis les industries à toutes les échelles de l’environnement global. Par ailleurs, le changement climatique exacerbe cette diffusion de plastique et rend d’autant plus vulnérables certaines espèces et certains écosystèmes, notamment marins. En effet, les phénomènes climatiques extrêmes, de plus en plus récurrents, favorisent la dispersion du plastique dans l’environnement. Les microparticules plastiques des océans sont capables de se diffuser dans l’atmosphère, grâce aux vents transportant les particules, atteignant ainsi des régions éloignées et jusqu’alors préservées de toute pollution telles que l’Everest. Les études sur la pollution plastique dans les océans permettent de mettre en lumière de nouvelles problématiques liées au plastique. Des risques chimiques, sanitaires, mais aussi climatiques sont à craindre.

Interaction entre le plastique et le climat. Ford, V et al.
Interaction entre le plastique et le climat. Ford, V et al.

Lorsque les particules plastiques s’élèvent dans l’atmosphère, elles réagissent avec les rayons solaires, et deviennent nocives quand elles retombent dans l’océan. Les microplastiques pourraient également servir de supports microbiologiques à des virus ou bactéries marines (potentiellement pathogènes). Ces risques pèsent sur la faune et la flore marines, et notamment les récifs coralliens.


À lire aussi …

Sur les traces de la pollution plastique avec Alexandra Ter Halle

Alexandra Ter Halle est chargée de recherche CNRS au laboratoire d’Interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique. Particulièrement impliquée dans l’étude de la pollution plastique des écosystèmes, elle avait participé en 2014 à l’Expédition 7e continent en tant que responsable du volet scientifique.…

Lire la suite

Des impacts probables sur le climat

Selon une autre étude publiée dans Nature, les particules plastiques de l’atmosphère seraient responsables d’un forçage radiatif sur l’atmosphère, ce qui aurait un effet sur le climat. Le forçage radiatif est un phénomène exercé par différentes particules sur la température de l’atmosphère. Les aérosols entraînent notamment un forçage radiatif négatif, ce qui a pour effet un refroidissement de l’atmosphère.

Les aérosols sont des particules atmosphériques mesurant de quelques nanomètres jusqu’à plusieurs dizaines de micromètres. Les auteurs de l’étude se sont focalisés sur « l’aérosolisation » des plastiques dans l’atmosphère. Ils ont conclu que les plastiques ne présentent aujourd’hui qu’un effet minimal de refroidissement de l’atmosphère. Cet impact est donc invisibilisé par celui du réchauffement climatique actuel. 

Cependant, les auteurs de l’étude publiée dans Nature mettent en garde : « Sans de sérieuses tentatives de refonte des pratiques de production du plastique et de la gestion des déchets, l’abondance et le forçage climatique des microplastiques en suspension dans l’air continueront à augmenter ».

Nicolas Baudet


Sources :

Altendorf, D. (2021, 27 octobre). Une étude sans précédent révèle l’influence des microplastiques sur le climat mondial. Sciencepost. Consulté le 10 mars 2022, à l’adresse https://sciencepost.fr/influence-microplastiques-sur-climat-mondial/

Combe, M. (2021, 13 janvier). Des microplastiques en suspension dans l’air marin de l’Atlantique. Techniques de l’ingénieur. Consulté le 10 mars 2022, à l’adresse https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/des-microplastiques-en-suspension-dans-lair-marin-de-latlantique-88048/ 

Ford, V et al. (2022, 01 février). The fundamental links between climate change and marine plastic pollution. Science Direct. Volume 806, part 1. Consulté le 10 mars 2022, à l’adresse https://doi.org/10.1016/j.scitotenv.2021.150392

Revell, L.E et al. (2021, 20 octobre). Direct radiative effects of airborne microplastics. Nature. 598, 462-467. Consulté le 10 mars 2022, à l’adresse https://doi.org/10.1038/s41586-021-03864-x