À quoi les aveugles rêvent-ils ?

Trois jeunes hommes aux yeux bandés. Par Asamia Junior / https://www.pexels.com/photo/unrecognizable-black-gang-in-blindfolds-on-dark-background-6568190/ Par Asamia Junior / https://www.pexels.com/photo/unrecognizable-black-gang-in-blindfolds-on-dark-background-6568190/

Les rêves des aveugles sont une énigme lorsqu’on conçoit nos rêves comme majoritairement composés d’images. Une étude a été réalisée en 2013 sur la construction sensorielle des rêves chez les personnes aveugles par l’équipe d’Amani Meaidi, à l’Université de Copenhague.

Pour la majorité, lorsque nous pensons à nos rêves, nous imaginons des multitudes d’images. Mais à quoi rêvent les personnes aveugles ? Peuvent-elles voir dans leurs songes ? Amani Meaidi et ses collègues ont essayé de répondre à cette question lors d’une étude réalisée en 2013 dans le Département de neurosciences et de pharmacologie de l’Université de Copenhague. Les rêves contiennent des expériences de nos différents sens. Ils sont continus à ce que nous percevons lorsque nous sommes éveillés. Mais les personnes aveugles n’ont pas de perception visuelle à l’éveil. Pour comprendre les rêves des non-voyants, précisons d’abord ce à quoi rêvent les personnes voyantes. Quand nous sommes éveillés, c’est la vue qui prédomine sur les autres sens– et c’est la même chose dans les rêves. La vision est présente dans presque tous les rêves et environ la moitié de ceux-ci contiennent aussi des sensations sonores. Les sensations tactiles sont, elles, ressenties dans 15 à 30% des rêves. Les plus rares sont les sensations olfactives et gustatives, qui existent dans moins de 1% des récits.

Mais alors, dans quelle mesure l’absence ou la perte de vision affecte le contenu sensoriel des rêves ? L’équipe de Amani Meaidi a travaillé avec des personnes non-voyantes. Spontanément, elles décrivent des rêves riches en sensations tactiles, gustatives, olfactives, sonores et en émotions, mais plus rarement visuelles. En fonction du moment de leur vie où elles ont perdu la vue, ces personnes ne posséderont pas les mêmes sensations visuelles lors de leurs rêves. La plupart des personnes ayant perdu la vue après l’âge de deux ans et demi continuent tout au long de leur vie à visualiser des images en rêve, même si la fréquence, les couleurs et la netteté de ces images diminuent au fil des années. Plus un individu vit longtemps sans perception visuelle, plus le contenu visuel de ses rêves est court et pauvre. La mémoire pourrait donc être un élément important pour la construction d’images dans les rêves.

Concernant les personnes aveugles de naissance, dans l’étude d’Amani Meaidi, 21% d’entre elles disent faire des rêves comportant des « impressions visuelles ». Celles-ci sont brèves et ne comportent pas de mouvement ou de forme. Certains aveugles de naissance conservent, à défaut d’images formées, une perception de la lumière au quotidien. En effet, même si souvent ils ont perdu les cellules de la rétine détectant les couleurs et les formes, ils gardent parfois les cellules sensibles à la lumière, ce qui leur permet de garder une notion du jour et de la nuit. Les impressions visuelles perçues par certaines personnes aveugles pendant leurs rêves ressemblent beaucoup à cette perception non formée de la lumière qu’ils éprouvent en journée.


À lire aussi…

La dyschromatopsie, ou lorsque l’œil n’arrive pas à percevoir les couleurs

La perception des couleurs est un fait que nous tenons pour acquis. Cependant, certaines pathologies de l’œil peuvent modifier cette perception. Qu’est-ce que la couleur ? Lorsqu’on éclaire un prisme avec une lumière blanche, ou lorsqu’avec une fine pluie apparaissent des rayons de soleil, un arc-en-ciel peut se dessiner […]

Les personnes aveugles de naissance, et qui ne perçoivent pas de lumière résiduelle, ne signalent aucune composante visuelle dans leurs rêves. Selon les théories, confirmées par les résultats de l’étude, quelqu’un qui n’a jamais connu de perceptions visuelles n’aurait pas la base pour créer une imagerie visuelle. Ceci soutient le rôle crucial de la mémoire dans le contenu des rêves. Ces derniers se formeraient par la récupération de souvenirs visuels, qui seraient ensuite manipulés, et diffèreraient ainsi de la mémoire réelle (par exemple, en devenant plus bizarre).

Pour le cas des personnes qui ont perdu la vue avant deux ans et demi et qui ne perçoivent pas de lumière résiduelle, les résultats obtenus sont les mêmes que pour les personnes aveugles de naissance : elles ne décrivent pas de composante visuelle dans leurs rêves. Ceci peut être expliqué par le fait que la cécité a commencé dans une période critique du développement du cerveau, et les souvenirs visuels à long terme ne pouvaient pas encore être formés. La vision et la mémoire ont donc des rôles majeurs dans la composition sensorielle des rêves. La cécité modifie considérablement les rêves suivant son moment d’apparition et sa durée.

Lise de Crevoisier


Sources :

Isabelle Arnulf, IA. (12 février 2020). Les aveugles voient-ils en rêve?. Cerveau&Psycho (N°119). Les aveugles voient-ils en rêve ? | Cerveau & Psycho (cerveauetpsycho.fr) 

Meaidi, A., Jennum, P., Ptito, M., Kupers, R. (mai 2014). The sensory construction of dreams and nightmare frequency in congenitally blind and late blind individuals. Sleep Medecine, volume 15 (Issue 5), pages 586-595. The sensory construction of dreams and nightmare frequency in congenitally blind and late blind individuals – ScienceDirect