Edito : le sexe est vous

Qu’est-ce qui nous unit tous ? Alors que certains répondront le langage, que d’autres diront la nourriture, le sexe est pourtant la fondation de notre existence. Sans sexe, pas de reproduction, et sans reproduction, une grande partie de la vie actuelle sur Terre serait inexistante.

Source de plaisir, producteur de jouissance, union des corps, dès que nous entendons le mot « sexe », la volupté est souvent ce qui nous vient à l’esprit en premier. Quel que soit notre âge, nous aimons le sexe.

Pourtant, la sensualité n’est pas toujours un aspect facile à aborder : le sexe peut être tabou pour une grande partie d’entre nous. Entre difficultés à aborder le sujet, ou au contraire vantardise des exploits coïtaux, en passant par une surexposition médiatique, le sexe est à la fois un sujet brûlant mais pourtant représenté partout : publicités, télévision, cinéma, discussions entre amis, difficile de l’éviter.

Mais ce mélange entre multi-étalage et censure rend l’éducation sexuelle indispensable. Car en effet, tout n’est pas rose au pays des minous et des phallus. Maladies sexuellement transmissibles, excision, viols, pédopornographie, addiction au sexe, honte d’être encore vierge, cette liste non exhaustive pointe les problèmes actuels auxquels notre société se heurte.

Dans un monde où rien n’est caché, où le sexe est banalisé, la rédaction de L’Octopus a souhaité faire un tour d’horizon de l’éventail de sujets concernant la thématique sexuelle dans toute sa complexité. Que se passe-t-il dans notre corps lors de l’acte sexuel et durant un orgasme ? Quel est le rapport des étudiants de Diderot avec la pornographie ? Mais encore homosexualité, hyènes du Malawi, robots sexuels, et bien d’autres points impudiques.

Étudiants de Paris Diderot, protégez-vous.

Léna Pedon