Glue sociale

Stephen Arnold, https://unsplash.com/photos/xSTQzSLJA4c

J’ai toujours été hallucinée par le sentiment d’union que pouvait susciter la musique. Surtout lors d’un concert, que ce soit dans une petite cave à l’atmosphère intimiste ou au coeur d’une foule suante en plein festival, le résultat est le même. Et ce n’est pas une histoire de style musical. Qu’on soit fan de pop commerciale, de jazz pointu ou encore de trash metal, on l’a tous ressenti au moins une fois dans notre vie. Malgré toutes les différences possibles et imaginables, partager un concert avec de parfaits inconnus nous fait sentir proches d’eux. Pour moi, c’est toute une expérience sociale qui prend place à chaque note qui touche juste. Le mec à côté de moi peut être une parfaite ordure, si son corps vibre au même rythme que le mien, ce sera mon meilleur pote le temps d’une chanson. Ce lien, je le ressens jusque dans ma chair.

J’ai voulu comprendre d’où ça pouvait venir, et je suis tombée sur une étude statistique datant de 2015. Les auteurs de l’article ont analysé 304 enregistrements musicaux venant du monde entier pour tenter de trouver en quoi la musique pouvait être si « universelle ». Ils ont extrait de leurs données pas moins de 18 traits communs entre toutes ces sonorités. D’après eux, il est possible que via ces traits, la musique joue un rôle essentiel à la coordination et à la cohésion des groupes humains. Elle agirait comme une sorte de « glue sociale », ce qui lui donnerait aussi une valeur adaptative. Complexe sujet que l’impact social de la musique, ses origines évolutives et son influence dans nos cultures. Tout ça m’a juste donné envie d’en savoir plus au final. 

Mélissande B.

Sources:

https://www.pnas.org/content/112/29/8987.short 

https://www.researchgate.net/publication/228173833

https://blog.ambient-mixer.com/how-to/how-music-unites-the-world/ 

https://www.youredm.com/2015/07/15/study-proves-music-unites-us-all/ 

https://www.pourlascience.fr/sd/neurosciences/les-emotions-musicales-1794.php