Johnny, ne m’oublie pas !

Andrea Piacquadio, https://www.pexels.com/fr-fr/photo/mode-homme-costume-gens-3831187/

Chanter du Hallyday pour retrouver la mémoire ? Ou comment démêler le vrai du faux sur l’effet de la musicothérapie dans le traitement de la maladie d’Alzheimer.

La maladie d’Alzheimer est aujourd’hui encore une énigme non résolue. Pas de cure pour cette neurodégénérescence aux causes inconnues, qui touchait 900 000 personnes en France en 2015, mais des traitements pour ralentir la progression de la maladie et pour améliorer le bien-être du patient.

C’est là qu’intervient la musicothérapie : utiliser de la musique dans une démarche de soin, avec pour objectif de favoriser le bien-être du patient et de l’aider à communiquer.

Idée seyante, mais comment rendre compte de l’effet réel sur les malades ? Pléthore d’études existent, mais considérant les différences de techniques de musicothérapie, de professionnels impliqués, de taille d’échantillon et de type de patients, il est difficile de se prononcer sur la réelle efficacité de la méthode. Un rapport d’étude français datant de 2014, avec pour but d’effectuer un état des lieux de l’utilisation de la musicothérapie dans le traitement de la maladie d’Alzheimer, a permis de faire un tri dans la littérature scientifique francophone sur le sujet. Le rapport conclut que cette thérapie semble bien avoir un effet positif sur le bien-être des patients, en diminuant en fréquence et en intensité des troubles psycho-comportementaux. De plus, utilisée correctement, la musicothérapie n’a pas d’effets négatifs connus. Alors, à vos walkmans !

Clara Müller

Sources:

Helmer C., Pasquier F, Dartigues JF. Epidemiology of Alzheimer disease and related disorders Helmer Med Sci (Paris). 2006

https://www.researchgate.net/publication/264811157_Etat_des_lieux_de_l%27utilisation_de_la_musicotherapie_dans_la_maladie_d%27Alzheimer_Rapport_d%27un_groupe_d%27experts_Francais