L’énigme du Ouija

Planche de Ouija. © Amy Gillard

La société Hasbro est connue pour ses nombreux jeux et jouets à destination des enfants comme les GI Joe, M. Patate ou encore Mon Petit Poney. Cependant, elle commercialise également une étrange planchette, destinée aux 8 ans et plus, et qui permettrait de communiquer avec les morts…

Outil privilégié des scénaristes de films d’horreur, la planche Ouija trouve ses origines à la fin du XIXème siècle avec la montée en popularité du spiritisme. Des médiums américains souhaitant communiquer avec les morts de la Guerre de Sécession commencent à obtenir d’intrigants résultats avec cette planche de bois et un concept simple. Les participants posent leurs doigts sur la goutte (objet en bois) ou sur un verre reposant sur la planche Ouija. En réponse à leurs questions, la goutte se déplace sur le bois gravé afin d’épeler une réponse intelligible. À travers le monde, croyants et sceptiques observent ces étranges mouvements indépendants de la volonté des participants. Aurait-on trouvé un protocole pour communiquer avec l’au-delà ?

S’il est impossible de prouver l’intervention ou non de l’esprit d’un défunt, les scientifiques ont trouvé une explication rationnelle à la magie du Ouija. En réalité, les joueurs feraient bouger les muscles de leur main, et donc la goutte, de manière involontaire. Ce phénomène, appelé effet idéo-moteur, traduit comment notre cerveau et nos pensées agissent sur notre corps, sans forcément que l’on en ait conscience. Ceci explique pourquoi les déplacements de la goutte étaient observés, sans pour autant qu’un petit plaisantin s’amuse à tricher pendant l’expérience. Aujourd’hui, des recherches sont encore menées sur la planche Ouija, pour communiquer non plus avec les morts, mais avec notre propre cerveau.

Baptiste Gaborieau